Rechercher
  • Alice Ramazzotti

Retour sur la conférence: Le monde du travail a-t-il un sexe? (English Below)

Mis à jour : 5 nov. 2019

Ce mardi 29 octobre, nous avons eu le plaisir d’accueillir Eglantine Jamet, Co-Fondatrice d’Artemia Executive, un cabinet de conseil et de recrutement, qui accorde une place particulière à la mixité.


En effet, la Suisse n’est pas très bien classée en matière d’égalité salariale et a même reculé à la 34ème place du classement du World Economic Forum. Durant cette conférence, Mme Jamet a creusé le fond de ces résultats et nous a exposé les raisons de ces inégalités.


Sachons que, malgré le fait que la moitié des diplômes d’études supérieures soient décernés à des femmes, les places à hautes responsabilités continuent d’être occupées majoritairement par des hommes. Nous en arrivons donc à deux constats qui s’entrecroisent; alors que la diversité pourrait être bénéfique à n’importe quelle entreprise en raison de l’intelligence collective qu’elle engendrerait, elle n'est que très peu présente en Suisse.


Mais alors, pourquoi la majorité des entreprises continue de reproduire ce système inégalitaire induit par la société?


À cela, il n’existe qu’une réponse simple: les stéréotypes directement liés à notre éducation. Depuis l’émergence du marketing genré, la socialisation différenciée des enfants n’a fait que croître. En effet, dans la plupart des éducations, on apprend aux «filles» à être élégantes et à s’occuper des autres, alors qu’on apprend aux «garçons» à être forts et à s’imposer.


Ainsi, on retrouve sans surprise ce même schéma dans les rôles stéréotypés de la femme et de l’homme adultes. Le principal point sur lequel notre conférencière a insisté, réside dans l’éveil de la conscience de ces stéréotypes. En effet, il est primordial de connaître leurs conséquences pour ne pas laisser ces biais inconscients prendre le dessus lors des étapes de recrutement et de gestion des talents.


Enfin, l’évolution de la diversité nécessite de la volonté, de l’engagement ainsi qu’une mise à disposition des moyens nécessaires de la part de la direction. Artemia assure une mixité dans ses processus de recrutement en présentant au moins 50% de femmes.


Nous remercions donc Eglantine Jamet d’être venue délivrer un discours si enrichissant.


Si vous souhaitez participer à nos prochaines conférences ou débats, suivez nos évènements sur ce site ou sur notre page facebook!



----------------------------------------------- ENGLISH -------------------------------------------------------


Last Tuesday, 29th of October, we were thrilled to welcome Eglantine Jamet, Co-Founder of Artemia Executive, a recruitment consulting agency that grants a special status to diversity.


Indeed, Switzerland is not really well-ranked when it comes to equal pay, and it has even stepped back to the 34th place on the World Economic Forum ranking. During this conference, Mrs Jamet explained these results and exposed the reasons behind those inequalities.


First, we should know that, even though half of higher education degrees are being attributed to women, high responsibility positions remain mostly ran by men. We therefore remain with two observations closely linked to each other; on one hand, diversity would be beneficial to any firm due to the collective intelligence it would bring and on the other hand, diversity is not enough present in Switzerland.


But then, why are firms reproducing this unequal system induced by society ?


To that, only one simple response exists: stereotypes, which are directly linked to our education. Since gendered marketing emerged, the differentiated socialization of children has only been increasing. Moreover, in most educations, we teach “girls” to be elegant and take care of others, while we teach “boys” to be strong and impose themselves.


According to this, there is no surprise in finding the same results with the stereotyped roles of adult women and men. The main point of our lecturer was to make us aware of these stereotypes so that we can act against them. It is important to understand their consequences and try to remain unbiased in the recruitment processes and talent management.


Finally, the evolution of diversity requires willingness, commitment as well as the necessary means and support of the management teams. Thus, we keep in mind that Artemia is willing to bring diversity, by committing to represent at least 50% of women in their recruitment processes.


In that respect, we want to thank Eglantine Janet for her enlightening speech.


If you are willing to attend our up-coming conferences and debates, follow our events on this website or on our Facebook page !



Ecrit par/Written by: Leana Rodrigues Franja


40 vues

©2019 par Uni'Novv. Créé avec Wix.com